Le FC Metz torpillé par le LOSC (3-0)

Le FC Metz torpillé par le LOSC (3-0)

Les hommes de Frédéric Hantz s’enlisent à la dernière place de la Ligue 1 après une défaite cinglante contre les Lillois de Marcelo Bielsa à domicile dimanche soir.

Il faudra encore patienter avant de voir le FC Metz remporter ses premiers points de la saison à domicile. Les protégés de Frédéric Hantz avaient l’occasion d’inverser la machine dimanche soir contre des Lillois en méforme, mais l’electrochoc n’aura pas lieu.

Le Ruthénois, qui dirigeait son premier match sur le banc messin, partait à l’offensive en alignant d’entrée un 4-3-3, avec la titularisation de Thomas Didillon dans les cages, le retour de Milan Bisevac en charnière centrale, et la présence de Jonathan Rivierez dans le couloir gauche. Les Mosellans se montraient dangereux dès le coup d’envoi, lorsque la tête de Cafu, sur un corner de Matthieu Dossevi, necessitait l’intervention de Mike Maignan (10’).

Le gardien de but, formé au PSG, était de nouveau sollicité par Dossevi, lorsque celui-ci enroulait sa frappe du pied droit sur un bon service de Jonathan Rivierez (26’). Dominateurs et conquérants dans le premier acte, la prestation des Messins laissait présager une issue enfin favorable. Surtout lorsque Nolan Roux avait la balle de but après une relance hasardeuse de Fodé Ballou-Toré. L’ex-stéphanois, surpris de se retrouver dans une telle situation, ne pouvait tromper un Maignan impérial (40’).

Presque une habitude, les Messins, en manque de réussite, ont semblé perdre confiance à l’approche de la mi-temps. Les protégés de Marcelo Bielsa en profitaient pour ouvrir le score contre le cours du jeu grâce à pénalty de Nicolas Pépé, que l’ancien angevin avait lui-même provoqué sur un duel avec Rivierez (0-1, 46’).

Menés malgré une première mi-temps de haute facture, les Mosellans ont montré un tout autre visage en deuxième période. S’il manquait quelques centimètres à Nolan Roux pour remettre les pendules à l’heure (63’), le Lillois Farès Bahlouli était au rebond d’une frappe d’El Ghazi sur la transversale. La volée de l’ancien Monégasque fusillait Didillon qui ne pouvait que constater les dégâts (0-2, 67’). Cueillis à froid, timorés après l’ouverture du score, les hommes de Frédéric Hantz lâchaient prise en fin de match : sur une relance ratée, le milieu argentin Geronimo Poblete offrait à Nicolas Pépé un doublé (0-3, 87’).

Une sixième défaite en six matchs à domicile pour le FC Metz qui voit le spectre de la Ligue 2 se rapprocher dangereusement. Une défaite « dure à encaisser » après une bonne première période selon le milieu de terrain messin Matthieu Dossevi.

.

La trêve internationale devrait permettre au nouveau coach Frédéric Hantz de travailler différents secteurs du jeu messin. Les Grenats reprendront le chemin de la Ligue 1 le 18 novembre avec un déplacement au Stadium de Toulouse.

En lien avec

1 Commentaire

  1. SERGE
    6 novembre 2017 at 7 h 59 min Reply

    changement entraineur ou pas le mal c’est Serin et les recruteurs Je pense que les joueurs on le niveau de ligue 2 Pourquoi ne pas avoir garder Milan ??? Busmann ??? etc …..Monsieur Serin encaisse pour lui et le FC Metz galère ……

Laisser un commentaire