Opération « coup de poing » à Cattenom menée par Greenpeace

Opération « coup de poing » à Cattenom menée par Greenpeace

Des militants Greenpeace se sont introduits ce jeudi matin dans la centrale de Cattenom. Ils dénoncent les risques nucléaires.

Les militants sont en effet entrés en action tôt ce jeudi matin, se sont introduit à l’intérieur du périmètre de la centrale mosellane, et ont déclenché un feu d’artifice à proximité de la piscine d’entreposage de combustible nucléaire usé. Objectif pour les militants : « dénoncer la fragilité et l’accessibilité des bâtiments » . Greenpeace demande à EDF d’agir dès maintenant en bunkérisant ses piscines de combustibles nucléaires usés.

 

 

Sur Twitter, EDF a, de son côté, assuré que les militants avaient été stoppés, et qu’il n’y avait pas eu d’impact sur les installations :

 

La Préfecture de la Moselle a annoncé dans un communiqué que les 8 militants qui se sont introduits dans la centrale ont été interpellés. « Ils sont actuellement en garde à vue. Des recherches et reconnaissances avancées sont en cours sur l’ensemble du site » , précise le communiqué.

Crédit Photo : Nicolas Chauveau / Greenpeace

En lien avec

Laisser un commentaire