Stationnement payant à Metz : la grogne s’intensifie

Stationnement payant à Metz : la grogne s’intensifie

Depuis le 1er août 2017, la ville de Metz a élargi ses zones de stationnement payant. Résultat : des zones hors centre-ville sont désormais payantes, au détriment des riverains. Une pétition a été lancée sur internet.

1800 places de parking supplémentaires sont désormais payantes. C’est le cas boulevard Paixhans, secteur Maudhuy ou encore au Pontiffroy. Cette mesure a été prise par le maire de Metz, Dominique Gros, afin de favoriser les rotations de stationnement, et inciter les habitants à prendre les transports en commun ou leur vélo. Problème : les riverains se retrouvent aujourd’hui obligés de payer un abonnement mensuel d’une vingtaine d’euros pour UNE voiture par foyer. Donc, si votre foyer possède deux voitures, ça commence à poser un problème. Cette mesure a également de quoi déplaire aux commerçants de proximité, qui pourraient voir leur clientèle impactée.

Dans le journal Le Républicain Lorrain, daté de ce mercredi 9 août, le syndicat CGT-UFICT des Territoriaux de la Ville de Metz pointe du doigt la baisse du pouvoir d’achat qu’entraîne cette nouvelle mesure. La secrétaire générale du syndicat, Valérie Périoli, craint également « la casse du service public » , après la délégation de ce service au secteur privé.

Une pétition a alors été lancée sur internet, pour dénoncer cette extension des parkings payants, mais également demander à la Ville de Metz d’entamer une réelle réflexion sur la question de la circulation dans la ville.

Reste à savoir quel impact aura cette nouvelle mesure à la rentrée, lorsque tout le monde aura repris le travail. A l’heure actuelle, en plein mois d’août, les nouvelles places payantes, autrefois prises d’assaut, sont désormais désertées.

En lien avec

1 Commentaire

  1. WERBES JEAN PAUL
    14 août 2017 at 17 h 03 min Reply

    c , est simple je n , irai plus en ville j , irai au WAWE , parking gratuit et plein d , autre choses , PRENDRE le BUS a NON , avec ces jeunes qui n , ont aucune éducation les pauvres sont fatiguées et tres impolies ( pas tous ) , les contrôleurs pour les PV , mais pas pour mettre quelques jeunes a leurs places , et en plus , je ne parles pas de l , attente REGULARITEE ????? des BUS pleins , on monte , mais le chauffeur , ne dis pas que celui qui vient derrire est VIDE bizarre NON , LA RADIO FONCTIONNE PAS avec le PC ?????

Laisser un commentaire