Affaire Grégory : Murielle Bolle confrontée à son cousin

Affaire Grégory : Murielle Bolle confrontée à son cousin

Murielle Bolle doit être confrontée ce vendredi, à son cousin germain, dans le cadre de l’enquête sur la mort de Grégory Villemin. Incarcérée depuis le 29 juin 2017, elle est actuellement le personnage centrale de ces nouvelles investigations.

Les enquêteurs espèrent beaucoup de cette journée. La confrontation, qui se déroulera à huis clos à la cour d’appel de Dijon, a pour but de faire la lumière sur le rôle joué par Murielle Bolle en octobre 1984. Son cousin germain, qui ne s’était jamais exprimé jusque là, affirme qu’elle était présente lors de l’enlèvement du petit Grégory.

Rappel des faits récents : En juin dernier, les époux Marcel et Jacqueline Jacob, et Ginette Villemin ont été interpellés, suspectés d’avoir joué un rôle dans l’assassinat du petit Grégory. Ces interpellations ont alors incité Patrick F., le cousin germain de Murielle Bolle, à parler aux enquêteurs.

Le 17 juin dernier, il a alors été entendu par les gendarmes. Il assure que sa cousine, alors âgée de 15 ans au moment des faits, s’est rétractée dans le bureau du juge à l’époque, car elle avait été passée à tabac par sa famille. L’adolescente avait, dans un premier temps, expliqué aux gendarmes que le jour de la disparition de Grégory, Bernard Laroche, son beau-frère, était venu la chercher en voiture, qu’il était ensuite allé chercher un petit garçon avant de le déposer chez des amis des parents de l’enfant, pensait-elle. Mais quelques jours plus tard, dans le bureau du juge Lambert, elle a changé sa version des faits. La jeune fille a déclaré qu’elle n’était pas avec Bernard Laroche, mais qu’elle avait pris le bus scolaire ; une version qu’elle maintient encore aujourd’hui.

En lien avec

Laisser un commentaire