Le FC Metz lâche deux points contre Caen

Le FC Metz lâche deux points contre Caen

Contre le SM Caen samedi, le FC Metz pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score et en reprenant l’avantage dans les dernières minutes du match. C’était sans compter la ténacité des Normands, qui ont arraché l’égalisation (2-2). Les Grenats perdent encore deux points à domicile …

Pour les Grenats, ça commence à faire beaucoup. Après avoir concédé l’égalisation dans les dernières minutes contre Rennes et à Saint-Etienne, l’histoire s’est répétée face à Caen.

Le FC Metz est pourtant bien rentré dans le match, et aurait pu ouvrir le score dès la 13ème minute après une belle déviation de Diabaté pour Nguette, qui n’a pu trouver le cadre. Solides dans l’impact, à l’image de la belle prestation du duo Doukouré-Mandjeck, les Grenats repartaient à la charge. À la demi-heure de jeu, la demi-volée de Renaud Cohade à l’entrée de la surface frisait la lucarne de Vercoutre. Seule frayeur pour les Mosellans : une barre transversale des Caennais dans la temps additionnel qui refroidissait quelque peu Saint-Symphorien.

Si les deux équipes sont restées muettes en première période, la seconde allait être beaucoup plus spectaculaire. À peine entré en jeu, Ismaïla Sarr trouvait la faille sur un excellent centre d’Ivan Balliu, repris de volée et qui terminait sa course dans les filets. L’un des buts de l’année côté messin. La joie des 16 000 spectateurs présents laissait place quelques minutes plus tard à la colère lorsque Santini a remis les pendules à l’heure.

Les Messins ne se sont pas montrés vaincus et pensaient même avoir fait la différence lorsque Diabaté concluait un superbe travail de l’intenable Balliu. Mais une nouvelle fois, les Normands ont trouvé le répondant pour égaliser dans les dernières minutes grâce à Rodelin.

Deux points perdus donc dans les ultimes secondes du match. Un scénario qui n’est pas sans rappeler les précédentes désillusions face à Saint-Etienne et Rennes. Une victoire aurait mis les Messins à l’abri en vue du maintien, comme le rappelle le milieu de terrain du FC Metz Yann Jouffre.

.

Prochain match pour les hommes de Philippe Hinschberger : la réception du PSG mardi en match en retard de la 31ème journée. Des Parisiens qui n’ont plus perdu en Ligue 1 depuis un déplacement à Guingamp mi-décembre (1-2) et qui ont besoin de points pour déloger l’AS Monaco, toujours en tête du championnat.

Axel Watrin

En lien avec

Laisser un commentaire